Projet d’achat de maison à Montréal : quelles étapes suivre ?

15/05/2017 dans Blogue

Le contexte d’investissement immobilier est favorable à Montréal, avec des taux d’intérêt qui restent peu élevés et un marché actif sans être hors de contrôle. Si vous vous demandez comment procéder pour un achat de maison, voici tout ce qu’il faut savoir.

Calculer sa capacité financière

La première étape consiste bien entendu à se demander si l’on est en capacité d’acheter. Si vous possédez le cash, pas de problème. Sinon, dans le but d’obtenir un crédit hypothécaire, vous réunirez les documents suivants :

– un bilan de vos finances et de vos liquidités

– une projection à 5 ans (vos comptes resteront-ils équilibrés dans 5 ans ?)

– un historique d’emploi

– un état de vos assurances

– votre cote de crédit (obtenue gratuitement par la poste ou via internet auprès des agences d’évaluation Equifax ou TransUnion)

Ces papiers vous seront exigés par le courtier afin de déterminer votre accessibilité à l’emprunt. Par ailleurs, un minimum de 5 % de mise de fonds est demandé pour l’obtention d’un crédit hypothécaire.

Trouver la maison idéale

Montréal est en pleine mutation. Plusieurs quartiers ont connu des réhabilitations spectaculaires et d’autres vont connaître ce même sort. Alors où se trouve votre cocon de rêve parmi les nombreuses offres ? Vous tiendrez probablement compte de ces critères de sélection pour votre achat de maison :

– quel quartier correspond plus à mon mode de vie (écoquartier, branché, vie nocturne, etc.)

– son accessibilité (trafic, routes principales, parking, écoles, etc.)

– les types de commerces à proximité

– l’évolution des prix (un achat de maison est aussi un investissement)

– superficie recherchée

Par ailleurs, la Ville ou la MRC offrent des subventions à l’achat de maison dans certains quartiers. Elles peuvent inclure :

– une subvention rénovation

– une baisse des taxes municipales

– la diminution des taxes de mutation

– des aides diverses

– un accès facilité au prêt

– des crédits d’impôt

Maison neuve ou usagée ?

Ensuite se pose la question de savoir s’il vaut mieux investir dans un bien neuf ou pas ? Une maison usagée aura peut-être parfois l’avantage d’être moins onéreuse à l’achat. Elle offrira aussi un charme différent et vous laisse une marge pour négocier le prix final. Cependant, pensez toujours à la faire inspecter afin de vous assurer qu’elle ne recèle pas de vices cachés (qui pourraient coûter cher en réparations ultérieures).

L’achat d’une maison neuve ne garantit pas une bonne revente. En effet, certains travaux effectués sur une maison usagée en augmentent la valeur. En revanche, une maison neuve vous délivrera du casse-tête des travaux. C’est un choix de vie. Les maisons neuves sont généralement proposées en périphérie, là aussi votre choix dépendra de votre mode de vie. À ne pas négliger, les rendements énergétiques des maisons neuves seront souvent meilleurs.

Ultimes étapes

Vous avez trouvé le quartier idéal où vivre à Montréal, votre capacité financière est solide, vous vous lancez dans l’achat de maison ! Les dernières étapes consisteront à :

– signer pour une solution hypothécaire chez un courtier

– prévoir toutes les assurances nécessaires

– signer le compromis de vente chez un notaire qui vérifiera tous les papiers (prévoir les frais)

– déménager (prévoir encore des frais)

– aménager votre intérieur et en profiter

Bon à savoir

Lorsque vous demandez votre cote de crédit, exigez la cote Beacon qui est celle utilisée par les courtiers (et non la cote FICO qui pourrait induire en erreur).

Signer avec un courtier immobilier vous donne accès à des assurances de l’OACIQ, qui vont couvrir négligences ou vices cachés durant le processus d’achat et tout au long de votre séjour dans votre bien (fuites d’eau, toit en mauvais état, etc.).

Enfin, l’accès à un courtier immobilier est gratuit pour l’acheteur et il saura bien vous renseigner sur son quartier de prédilection (notamment pour les éventuelles aides).